À PROPOS DU PAYS

Flag_of_Côte_d'Ivoire.svg Coat_of_arms_of_Côte_d'Ivoire_(1964)_Argent  

Côte d’Ivoire

L’actuelle Côte d’Ivoire s’étend sur un espace qui comprend la région côtière et forestière du Golfe de Guinée autrefois appelée Côte des Dents ou Côte de l’Ivoire, et tout l’arrière-pays, qui se transforme progressivement en savane, jusqu’à environ 11° de latitude Nord. La Côte des Dents était la partie de la côte de Guinée, comprise entre la Côte des Graines et la Côte de l’Or, dont les limites étaient à l’Ouest le cap des Palmes, à l’Est le cap des Trois-Pointes. Elle tirait son nom de l’ivoire que les Européens venaient autrefois y chercher. Mais, comme la Côte de Malaguette, elle avait dès le début du XIX siècle cessé de mériter son nom, car l’ivoire, comme la malaguette (une épice), n’était plus dans ces régions un article d’exportation considérable.

Ivory Coast Ivory Coast

Les Européens – Portugais, Français, Danois, Hollandais, Anglais – ont parcouru la côte dès le XIVe siècle, mais leurs comptoirs commerciaux ne datent que du XVIII siècle. Après l’abolition officielle de la traite esclavagiste, on en retira de l’huile de palme, des gommes, des bois de teinture, parfois un peu d’ivoire et un peu d’or. On y importait en échange des tissus, du genièvre, du rhum, de la verroterie, de la poudre et des faïences. A partir de la seconde moitié du XIXe siècle, les Français commencent à acquérir des positions de plus en plus solides et, après avoir été un temps presque complètement supplantés par les anglais, finissent par expulser tous leurs concurrents. Devenue colonie française en 1893 et intégrée à l’Afrique Occidentale Française (AOF), créée en 1895, la Côte d’Ivoire est devenue indépendante en 1960.

Ivory Coast Ivory Coast

Le français est la langue oficielle, mais on y parle aussi l’akan, le bété, le krou, le dioula, le haoussa et le malinké. Les habitants sont de confession musulmane, chrétienne ou animiste.